Alliancy - 25 janvier 2018

Open et l’EBG publie ce jour un livre blanc sur la façon pour une entreprise de rester leader dans un monde digital. L’occasion de faire un point sur le niveau de maturité actuel dans ce domaine avec Stéphane Messika (CEO de Kynapse by Open) et Benoît Thieulin (directeur de l’Innovation d’Open), qui ont notamment piloté les échanges.

 

Entre juillet et novembre 2017, la Task-Force Executive, co-pilotée par Open et l’EBG, a permis de mener une réflexion sur la nécessaire transformation des entreprises dans un monde devenu digital et aux moyens de l’évaluer. Ce groupe de travail était notamment constitué de membres de comités exécutifs de groupes, comme AG2R La Mondiale, Thales, made.com, Bouygues Immobilier, Edenred, Groupe BPCE, Cofidis, Caisse des Dépôts, Sanofi France. Leurs travaux sont aujourd’hui regroupés dans un livre blanc « Comment rester leader dans un monde digital ? », à paraître aujourd’hui. Il s’achève par un questionnaire de maturité qui devrait permettre à chaque lecteur d’analyser sa propre situation.

► Alliancy. Quelles conclusions tirez-vous de cette réflexion commune avec ces dirigeants « transformateurs » ?

Stéphane Messika et Benoît Thieulin. Nous avons été agréablement surpris par leur niveau de maturité sur le sujet et sur les moyens qu’ils mettent en œuvre pour avancer. Aujourd’hui, le numérique est devenu clairement un sujet de patrons ! Et le résultat s’en ressent. Dans les entreprises, on est arrivé à un stade où tout le monde a compris qu’il faut bouger, que le numérique change tout : il faut donc l’intégrer partout. Il n’y a plus une stratégie digitale, mais bien une stratégie dans un monde digital.

► Ce qui veut dire concrètement ?

Stéphane Messika et Benoît Thieulin. Aujourd’hui, nous en sommes à la phase 2. C’est-à-dire qu’on revient à des choses plus structurées, plus équilibrées sur le numérique. Les entreprises ont à faire des choix pour agir selon leur secteur d’activité. Toutes ne sont pas au même niveau. Par exemple, dans la santé et l’éducation, elles ont du mal à évoluer du fait des lourdeurs de la réglementation. D’où notre questionnaire de maturité digitale pour savoir où chacun se situe. Mais, il est évident que l’impulsion doit venir du CEO et de sa vision qu’il doit partager avec tous.

► Comment y parvient-on ?

Stéphane Messika et Benoît Thieulin. Comment se déployer ? Comment rester leader ? Dans le numérique, on bute sur ces deux questions qui sont très liées… Le digital, c’est d’abord une question de culture. Quelle valeur ajoutée cela va m’apporter, pour quels nouveaux usages ? Les technologies viennent ensuite, mais il faut y faire très attention. Enfin, le numérique est aussi un sujet « RH ». Tout va dépendre également de votre pyramide des âges, de la façon dont vous allez rapprocher des populations différentes avec l’arrivée des Millenials, et des formations que vous allez mettre en place, en continu… Et là, il faut rester modeste car ce sont des chantiers vertigineux. 

► Lire l'article dans son intégralité